Par Morgan Couturier

Organisatrice du Village des Recruteurs depuis trois ans, l’agence Aglaé se laisse bercer au gré d’un essor constant et étend son rayon d’influence sur l’ensemble de l’Hexagone avec en ligne de mire le marché des événements d’entreprise.

« La meilleure façon de lutter contre le chômage, c’est de travailler », recommandait en son temps Raymond Barre, l’ancien Premier ministre et édile de la capitale des Gaules, où Aglaé s’évertue depuis trois ans, à suivre ces préceptes plus actuels que jamais. La notoriété grandissante de son Village des Recruteurs va en ce sens, lui qui drainait encore l’an passé, quelque 102 entreprises et 7800 candidats à l’emploi. A tel point que ce rassemblement de l’offre et de la demande, initié à Villeurbanne, n’en finit plus de s’étendre par delà les frontières de sa ville originelle. Bellecour avait initié le mouvement, en dupliquant l’exercice au printemps 2016. Puis vint le tour de Bordeaux, où l’agence Aglaé a noué de précieux liens avec Alain Juppé. « L’année prochaine, nous avons dix villes en prévision (Lyon, Villeurbanne, Bordeaux, Reims, Saint-Etienne, Grenoble, Aix, Orléans, Dijon, Strasbourg ou Montpellier), se réjouit son dirigeant Antoine Tallis.

Le Village des Recruteurs s’emploie au pluriel

 « Les mairies ont des budgets restreints et justement, mon concept est de faire intégralement financer l’événement par les entreprises. Nous sommes sur un format job dating pour que les visiteurs puissent trouver un emploi et que les entreprises puissent dénicher, à la fois des salariés sous statut CDI, intérim ou alternance ». Le résultat est saisissant, 90% des entreprises se satisfont de ce rassemblement, où le recrutement s’inscrit en porte-à-faux avec les tendances nationales. Si bien qu’à l’aube de la troisième édition (mercredi 17 et jeudi 18 octobre, place Bellecour), Aglaé a atteint sa vitesse de croisière. « 80 entreprises, c’est la taille idéale », évoque le dirigeant. Un modèle viable que ce dernier entend décliner sur divers secteurs d’activités (industrie, transports, etc). « On va aussi se positionner sur tout ce qui est formation pour faire au printemps, un Village de la Formation et de l’apprentissage à Bordeaux et à Reims », annonce le dirigeant. Une manière comme une autre d’entretenir le buzz autour de son agence. Et surtout, de susciter l’espoir : celui de l’emploi.

Place Bellecour – Lyon 2
Mercredi 17 et jeudi 18 octobre, de 9H00 à 17H00

Aglaé, déesse des événements d’entreprise

Plus jeune des trois Grâces, selon la mythologie grecque, Aglaé a longtemps incarné la vie festive. A juste titre. Fort des résultats de ces trois premières années, l’agence éponyme est en passe de suivre pareil mouvement, à l’aube du lancement de sa branche événementielle, baptisée Aglaé Events. « L’idée est de proposer des prestations annexes », soutient Antoine Tallis, en duo sur ce projet avec Stéphanie Kuperas, directrice associée. « Sur le Village des Recruteurs, nous travaillons avec près de 300 clients, de grands groupes, de belles PME régionales et nous avons des demandes d’organisation d’événements de type séminaires, conventions, dîners d’affaires, etc. Avec Aglaé Events, on se lance dans une nouvelle aventure ». Tout en conservant ce « positionnement funky et original », propre au Village des Recruteurs.