Par Morgan Couturier

La première édition des Trophées des startups a permis à douze entreprises de la région de s’illustrer devant près de 450 personnes. Quatre d’entre elles ont été récompensées, avec en ligne de mire, une aide profitable de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

À peine leur présentation expédiée, après deux intenses minutes de séduction, entrepreneurs et entrepreneuses peinaient à dissimuler ce rictus de soulagement, de satisfaction aussi, d’avoir contribué à leur manière à la publicité de leur start-up. Le trophée ne fut finalement qu’une cerise posée sur le gâteau. Avec près de 450 personnes installées dans l’assemblée et un jury de prestige, composé de Guillaume Decitre, surnommé la Bibliothèque rose, Cécile Galoselva, fondatrice d’Etic, Odile Allard, PDG de Fluoptics et Paul Morlet, le président-fondateur de « Lunettes pour tous », l’impact d’une telle tribune était déjà appréciable. Compétiteurs dans l’âme, les douze candidats n’en négligeaient pas pour autant la perspective d’un accompagnement – sur une centaine d’heures – de la Région et de ses partenaires.

Lactips, coup de cœur du public

Concurrence oblige, seuls quatre lauréats ont eu ce plaisir : Hoomano et ses applications pour robots, titré dans la catégorie « Intelligence Artificielle », Le Boucher Vert, avec ses alternatives à la viande érigée à partir de légumineuses, primé dans la catégorie « Foodtech », Sentryo, unanimement salué dans la catégorie « Industrie du futur » pour sa capacité à lutter contre les cyberattaques et Lactips, grand vainqueur de ces 1er Trophées des start-up, avec le prix coup de cœur du public et une victoire dans la catégorie « Greentech », pour son alternative aux films plastiques traditionnels.  Biodégradables et hydrosolubles à l’eau froide, les films écologiques de la société ligérienne devraient intégrer massivement les marchés français. Grâce à l’aide bienveillante de la Région, l’entreprise peut aborder sereinement l’avenir. Cette dernière entend approcher les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2020.