Par Morgan Couturier

Historiquement implanté boulevard de Stalingrad, le groupe de consulting et d’expertise comptable poursuit son intégration dans le 6e arrondissement. À compter de 2019, il occupera un nouvel immeuble de bureaux, implanté sur le cours Vitton et réalisé par le Groupe em2c.

« Ce sera un parcours architectural à vivre, extrêmement intéressant ». Restreint par le temps, l’architecte Guillaume Grange a volontairement fait court. Mais en distillant quelques belles promesses, il a su éveiller la curiosité entourant l’avenir de l’ancienne maison du Pré aux Clercs – un site festif qui a connu ses heures de gloire à la fin du XIXème siècle – qui sera réhabilitée. Une nouvelle qui ravit les amoureux du patrimoine lyonnais.

©Babylone AA Group

Transformée dès le début de l’année 2019, en immeuble de bureaux, pour le compte de la société Segeco, elle sera entourée de deux ensembles communicants – un en R+4 et l’autre en R+6 – étendus sur 5400m2. Le projet mené par Yvan Patet et le Groupe em2c répond aux nouveaux modes d’échanges et de travail. « C’est un projet de transparence, depuis l’espace public sur le bâtiment et du bâtiment sur la ville, assure l’architecte. Ce bâtiment n’est pas un bâtiment, c’est un parcours, un moyen de découvrir la ville. On a travaillé sur l’idée qu’on puisse conquérir la toiture et passer du R+3 au R+5 par les espaces extérieurs. La toiture devient un lieu de vie ».

À l’intérieur, les nouveaux bureaux se veulent tout aussi atypiques. Espace de réception évolutif, coworking, et espaces modulables, l’ancienne « maison rose » symbolise « la nouvelle façon d’apprendre à grandir », dixit Jean-Loup Rogé, le président de Segeco. Grandir, sans occulter le passé. Voilà le dernier engagement du groupe de consulting. MC

Mercredi 29 novembre 2017