Par Morgan Couturier

Lancé par Thierry Braillard en 2014, le Pacte de performance vise à sécuriser la situation sociale et financière des sportifs. Pour la première fois depuis sa création, un accord bilatéral entre athlètes et entreprises fut paraphé à Lyon, dans les salons du Selcius.

Loin des salaires mirobolants du milieu footballistique, de nombreux athlètes vivent dans « une profonde précarité », dixit le secrétaire d’Etat aux sports. Grâce à cet accord liant entreprises et athlètes, ces derniers bénéficient d’un appréciable soutien financier, leur laissant tout loisir de se concentrer sur leurs objectifs sportifs. Avant d’envisager sereinement leur reconversion, pour la grande majorité, au sein de la société partenaire. Le Pacte de Performance est couronné de succès si l’on en juge les derniers Jeux Olympiques : un médaillé sur deux est ainsi soutenu par une entreprise ayant signé le pacte de performance. A entendre les témoignages de Mélina Robert-Michon, médaillée de bronze aux JO de Rio au lancer de disque, Estelle Mossely, championne olympique de Boxe et du gymnaste Cyril Tommasone, plus personne ne doute du bien-fondé de cette initiative.

6ème Sens Immobilier accompagne et soutient financièrement depuis 2 ans deux escrimeurs qui ont eu la chance de participer aux jeux Olympiques de cet été à Rio : Daniel Jérent, spécialiste de l’épée et médaillé d’or à Rio et Saoussen Boudiaf, médaillée d’argent de sabre par équipe lors des derniers championnats d’Europe d’escrime. Fort de cette heureuse expérience, Nicolas Gagneux, Président du Groupe 6ème Sens Immobilier, a décidé de soutenir un troisième sportif de haut niveau, le pongiste Maxime Thomas. Pensionnaire du Club Sportif Charcot, Maxime Thomas pratique le tennis de table handisport depuis l’âge de 15 ans, à raison de deux entrainements par jour. Après Pékin et Londres, il a gagné son ticket pour les JO de Rio où il s’est offert la médaille de bronze l’été dernier. Agé de 33 ans, il va pouvoir sereinement se concentrer sur son prochain objectif : l’or à Tokyo en 2020.

Selcius
Mercredi 1er février 2017

Enregistrer