Par Morgan Couturier

Déjà éditeur d’un site internet consacré au secteur médical, Pascal Auclair déploie son offre sur le print, avec le lancement du magazine Ma Santé dont chaque article bénéficie de l’approbation des spécialistes.

« C’est simple, j’ai l’approche et les questions du non-expert ». La phrase prête à sourire, mais le journaliste Pascal Auclair maîtrise son sujet, aussi complexe soit-il, à l’heure d’évoquer la naissance de son magazine « Ma Santé ». Fort d’une expérience bâtie autour de « multiples secteurs d’activité, l’ancien reporter de Lyon Figaro « s’éclate à traiter les problèmes de santé » orientant sa plume sur des sujets multiples et variés, aussi bien tournés autour de la forme, du bien-être que de la santé. Un business plan déjà connu du Lyonnais, éditeur depuis trois ans du site www.ra-sante.com, référence médicale en ligne dans la région.

« Nous sommes dans une approche cross média, relate-t-il. La plupart des articles sont volontairement courts, pour une lecture rapide, puis déclinés en version longue sur le web ». Compte tenu des résultats de son premier exemplaire, le président de France Médias International planche même sur une plus ample pagination (52 pages sur ce premier numéro) et une plus large diffusion, alors que « Ma Santé », s’affiche déjà dans 4000 points de diffusion, essentiellement chez les professionnels de santé. Preuve de la qualité des écrits, ces derniers n’ont d’ailleurs rien trouvé à y redire. « Tous les articles font l’objet d’une caution médicale. Alors quand on a pas de retour, c’est qu’on n’a pas écrit des bêtises (rires) ». Vivement la suite.