Lyon-Premiere.jpg Pour les JO, Lyon Première est passée (provisoirement) sous pavillon roastbeef Photo © Fabrice Schiff

 

 

Par Christophe Magnette

 

Yala ! Vous êtes 74 600* – en moyenne – à écouter chaque semaine Lyon 1ère, estampillée "première radio locale d’information continue en Europe". Soit une progression de 75% de son audience journalière. Où quand l’info dite de proximité s’impose comme une alternative aux robinets musicaux.

Et dire que cet homme a eu maille à partir avec la justice ! On lui donnerait pourtant le bon Dieu sans confession. C’était dans une autre vie. Du temps de l’apparition de la bande F.M. Gérald Bouchon, animé depuis l’enfance par un intérêt soutenu pour la radio, se lance avec ses potes dans la grande aventure des radios libres. « Nous avions établi une antenne pirate du côté du quartier des Charpennes, à Villeurbanne. C’est le juge Fenech qui est à l’origine de sa saisie (sourire). On en a discuté il n’y a pas très longtemps (rires) ». Ce qui ne les pas empêchés de recommencer dans la foulée. Passion quand tu nous tiens. Bac C, math sup, DUT mécanique, le sillon du jeune Gérald était pourtant tout tracé : il sera technicien supérieur. Sauf que l’animation le rattrape. « Nous avons trouvé une solution pour nous rapprocher d’Arc-en-Ciel (ndlr: crée en 1983 par Michel Blanc) et faire de la radio ! Nous avions une approche semblable, une philosophie commune ». Tantôt à Villeurbanne, tantôt à Rillieux, Forum délaisse pourtant son studio de l’est lyonnais et son appellation, pour intégrer Arc-en-Ciel. « Mes débuts d’animateur ? Une émission sur la chanson française, il me semble  ». Olivier Verse, Philippe Jacquet, Christian d’Aubarède de manière fugace, Fabrice Cagnin, Frédéric Perruche etc… ils sont quelques-uns à débuter au nord de Lyon. Animateur donc puis très vite journaliste, Gérald fait même acte de candidature auprès de TLM qui cherche des correspondants. Nous sommes en 1994.

 

 

Le viatique de Lyon 1ère ? L’info !

 

Rédacteur en chef adjoint de la télé lyonnaise en 1998, rédacteur en chef (de 2000 à 2003), puis en charge du week-end, l’aventure a pris fin «  difficilement  » en mai 2011. Heureusement, il reste les ondes, dont les voix sont souvent impénétrables. Désormais digne héritière de feu Arc-en-Ciel, Lyon 1ère (90.2 FM) est née… le 1er janvier 2000 poursuivant pour dessein d’offrir un ancrage local et de s’affirmer parmi les médias d’information. Deux ans plus tard, la station quitte ses locaux historiques de Rillieux pour s’installer à Gerland sur un plateau de 150 m², près de l’ENS. Puis obtient ses premiers résultats d’audience et adhère au GIE Les Indépendants (123 stations en France qui ont confié la commercialisation de leurs espaces nationaux à TF1 Publicité). Avec ses associés, Christian Bouvier et Wilfried Delacour, Gérald Bouchon a su positionner la station sur un créneau particulier – l’info en continu – en privilégiant le contenu (la ligne éditoriale) au contenant. Prônant la mutualisation de moyens avec ses confrères locaux de même taille et aspirant à atteindre très vite un point d’audience – «  sans être obnubilé par les chiffres  » – Gérald et son équipe font preuve de détermination. En atteste leur victoire, en appel, au bout de sept ans de procédure, contre la chaîne Paris Première qui contestait à la station lyonnaise l’utilisation et l’exploitation de son appellation. Radio locale certes, mais à fort caractère !   

 

*source : habitudes d’écoute de Médiamétrie – août 2012