Par Sophie Guivarch

Décidément Jean-Louis Maier ne tient pas en place ! Sa maison ouvre une nouvelle boutique dédiée à l’horlogerie d’exception au cœur du carré d’or. Nouveau chapitre ou aboutissement d’un parcours hors du commun ? La saga Maier se poursuit sous les feux de la rampe.

« Je me pince ! » C’est avec ce cri du cœur que Jean-Louis Maier engage notre entretien dès lors que l’on évoque tout le chemin parcouru de sa jeunesse roannaise à sa nouvelle enseigne flambant neuve de la rue du Président Edouard Herriot. Une artère qu’il investit déjà en 1998 avec l’ouverture au numéro 91 de sa première boutique spécialisée dans l’Horlogerie. C’est donc désormais à quelques mètres de l’adresse où tout a commencé, qu’il déménage ce haut lieu du luxe et de l’exception. « Je n’avais pas de stratégie de développement mais lorsque le magasin Zilli, idéalement placé en angle s’est libéré j’ai saisi l’opportunité sans la moindre hésitation ! » Il est vrai que Jean-Louis Maier n’est pas ce genre d’hommes à avoir froid aux yeux ! Bien au contraire.

« On prend plus de risque à ne pas en prendre » confie-t-il tout en saluant au passage son 3ème cycle  de formation à l’EM Lyon qui l’a boosté tout au long de sa carrière d’entrepreneur. Une carrière jalonnée d’étapes, fruits de rencontres, de chance mais surtout de volonté. Jean-Louis Maier vise l’excellence et pour cela choisit de travailler avec les marques les plus prestigieuses qui lui font confiance. C’est le cas de Rolex, fer de lance de la Maison dont il ouvre une boutique éponyme en 2008 place des Jacobins. Deux ans plus tard, il se lance dans l’achat et la vente de montres anciennes et de marques avec Maier Vintage. En 2012, nouveau challenge avec l’ouverture de Maier Joaillier au numéro 101 qui propose les grandes marques de la place Vendôme et la création de ses premières collections de bijoux. L’enseigne victime de son succès se doit de s’agrandir. C’est chose faite deux années après son ouverture, Jean-Louis Maier investit à son tour le 103 de la rue (que l’on ne cite plus !)

Les plus grandes marques en mode corner

Le jeune bourguignon « né parmi les charolaises » et devenu l’un de plus grands horlogers-joailliers de la place lyonnaise peut être fier du chemin accompli. Rejoint dans l’aventure familiale par ses enfants Laura, Arthur et tout récemment Margaux, Jean-Louis Maier est un homme comblé ! Attaché à conserver la dimension humaine de la Maison, il n’en demeure pas moins un entrepreneur prêt à s’entourer de forces nouvelles pour avancer. Accompagnée par Garibaldi Participations, la filiale de capital investissement de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes depuis 2016, la famille Maier se lance donc à bras le corps dans le récent projet de déménagement de la boutique de haute horlogerie. « Cela nous a permis de doubler la surface de vente et d’exposition (136 m2) et de bénéficier de 27 mètres de façade » se félicite Jean-Louis Maier. Il confie l’aménagement et la décoration des lieux à l’architecte Bernard Aulagne, fidèle chef d’orchestre des travaux de la Maison Maier.

Vaste banque d’accueil habillé de cristal rétro éclairé, miroirs, cuir blanc et corners aux codes matières et couleurs des plus grandes marques d’horlogerie… la Maison Maier réunit dans cet élégant écrin le meilleur de la création internationale. « Compte tenu de la surface dont nous disposons, nous proposons un vaste choix de modèles exposés mis en valeur dans leurs univers respectifs. » Rolex, Bretiling, Chanel, Omega, Longines, Jaeger-Lecoultre, Tag Heuer, Tudor, Zénith… les plus belles marques s’identifient au premier coup d’œil. A l’étage, un nouvel atelier hors normes de 90 m2 équipé des technologies de pointe permet de réparer, nettoyer, polir les montres sans avoir à rougir du SAV des grandes marques suisses ! Et grâce à un système par air comprimé innovant, les horlogers reçoivent les modèles envoyés directement de la boutique dans un pneumatique de plus de 30 mètres ! Si Jean-Louis Maier vise l’excellence alors qu’il se rassure il peut désormais se reposer… Jusqu’au prochain événement qui ne devrait certainement pas tarder !