Par Morgan Couturier

Disponible depuis le mois de juillet sur l’Apple Store et Google Play, l’application FitEvan propose divers exercices de micro fitness, à reproduire partout, et à n’importe quel moment de la journée. En particulier au travail…

Prendre deux trois minutes de son temps, au bureau ou dans le métro pour faire du sport n’a rien d’un crime. Encore moins quand il s’agit de le pratiquer de la manière la plus discrète qui soit. Après tout, bon nombre d’entreprises ne se sont-elles pas adonnées à cette tendance, vantée pour son impact manifeste sur la productivité ? Las, les salles de sport ne germent pas aussi vite que les affaires. Devant un tel constat, Martin Grazzini et Jordan Estienne, sportifs accomplis, ont entrepris en juillet 2017 la commercialisation de leur application FitEvan, reconnue pour ses exercices de micro fitness, à reproduire « sans contrainte de lieu, de temps ou de tenue », dixit Jordan Etienne, directeur général de la société. « Avec Martin (Grazzini), nous étions sur Paris, avec des horaires assez chargés et nous ne pouvions plus faire de sport. On a donc cherché des alternatives », poursuit-il.

Lutter contre la sédentarité

Après avoir démarché, en vain, la RATP pour installer quelques éléments de musculation dans le métro parisien, le duo s’est finalement rabattu sur les exercices de micro fitness, bien plus discret et tout aussi bénéfique pour l’organisme. « C’est un bon complément pour les athlètes, et une bonne manière de se (re)mettre au sport pour les autres, avance Jordan Etienne. On ne propose pas aux utilisateurs de devenir des bodybuilders mais de prendre de soin d’eux ». Et pour cause, chaque exercice est validé par un kiné, en l’occurrence Christophe Gaillard, médecin parisien réputé dans le monde du sport. Taper des pieds, gainage sur sa chaise, FitEvan s’adapte aux besoins de chacun, selon le lieu et la position. Le tout de manière gratuite. À condition de se passer de quelques exercices et des programmes concoctés par un coach virtuel, facturés 3,99€ par mois ou 39,99€ à l’année. Fervent supporter de la lutte contre la sédentarité, FitEvan entend profiter des habituelles résolutions de fin d’année pour agrandir sa communauté. 5 à 10 000 utilisateurs sont espérés, afin de concrétiser des mois d’acharnement. Au nom du sport et de la santé. Financière comme physique.