axel-bon-chabert Par Marc Polisson

 

Son visage n'est pas inconnu des clients de l'Etoile, où il a fait de belles gammes aux côtés de sa mère Cathy Bon. Depuis cet été, il s'est téléporté aux Brotteaux pour assurer les relations publiques du First.

 

Aux côtés de Fabien (responsable bar), de Fati (responsable salle), de Sam (responsable sécu) et de DJ Jim 54, « il va apporter de la fraîcheur, de la jeunesse et de la fête » à la discothèque qui fêtera ses 10 ans au cours d'une belle soirée cet automne. Après avoir fait le ménage devant sa porte, Le First prépare activement sa rentrée et soigne sa communication. Nouveau site Internet, groupe d'amis sur Facebook… Objectif : redevenir la boite chérie de la jeunesse dorée lyonnaise. A 23 ans, Axel met donc ses pas dans ceux de son père Marc Chabert et de son oncle Jean-Paul Donjon. Ces derniers veulent passer la main en douceur, tout en gardant un œil sur leur dauphin : « On sera là pour éviter qu'il ne tombe dans les pièges du métier ! » soulignent-ils. Un retrait non synonyme de retraite car Polo et Marc s'activent sur un autre projet : l'ouverture d'un cercle de jeu haut de gamme au printemps 2010. Avec cartes de membres, parrainage… pour les accrocs du poker. C'est Maître Seigle qui est chargée de la partie juridique – fort complexe – de cette future affaire. Un pari risqué mais banco, messieurs !