Photo © Fabrice Schiff

Par Yves Espaignet

A l’Hôtel des Ventes des Brotteaux se prépare la prochaine vente aux enchères de grands vins & spiritueux. L’occasion pour les particuliers d’extraire de leur cave des bouteilles qu’ils pourront ainsi valoriser après expertise.

Les ventes aux enchères de vins et de spiritueux de l’Etude Aguttes sont attendues et suivies car elles se réalisent que 4 à 6 fois par an à Lyon. Le prochain événement, organisé par le département spécialisé qu’anime Marion Quesne, se déroulera le 24 février 2016 à l’hôtel des Brotteaux. Ces ventes attirent un public d’amateurs et de professionnels qui comptent bien trouver leur bonheur parmi les 600 à 800 lots présentés, rassemblant jusqu’à 5 000 flacons. L’intérêt porté à ces rendez-vous se comprend aussi par la variété des lots qui permet de répondre aux attentes de « toutes les bourses ». Tant les particuliers que les professionnels recherchent en priorité les grands crus classés de Bordeaux et de Bourgogne ; les professionnels axés sur l’export se montrent particulièrement soucieux de l’état des bouteilles, notamment sur le caractère impeccable des étiquettes.

Des flacons d’exception

En février, il sera possible de dénicher de superbes bouteilles portant les grands noms de Bourgogne (Romanée Conti, Richebourg, Clos de Tart) ; les amateurs des crus de la Vallée du Rhône sauront s’intéresser aux lots renfermant des sélections d’ Hermitage « La Chapelle » de Jaboulet ou encore de Châteauneuf du Pape « Clos des Papes » de la maison Avril. Mais il est un autre domaine où l’Etude Aguttes est en pointe, celui des spiritueux. En effet, elle a analysé la tendance porteuse, tant en France qu’en Europe (tout particulièrement l’Allemagne et la Scandinavie) d’un fort intérêt pour les vieux millésimes. Les sélections de whisky et d’armagnac sont en effet attendues par un large public. « Notre vente de février comprendra plusieurs lots de rhums vieux que nous avons recherchés pour répondre à un intérêt croissant de nos clients » confie Marion Quesne. Sans vouloir dévoiler la démarche, elle confirme que ces flacons rares proviennent directement de grandes maisons de distillerie des Antilles françaises : «  Des millésimes d’exception présentés à des estimations raisonnables ».  Reste aux amateurs à préparer cette vente, à copier les réflexes de professionnels en se plongeant dans le catalogue (1) pour déterminer leur choix en veillant à bien tenir compte de toutes les indications apportées par la maison Aguttes pour chacun des lots. Tout est écrit, tout est à lire et à retenir… Le repère de prix permet de déterminer son enchère, mais également, la description des bouteilles notamment les indicateurs de niveau vin dans le flacon à la vente car peu importe que l’étiquette ou la collerette soient abîmées par le temps, l’essentiel pour l’amateur est le contenu, le cru d’exception recherché.

(1)  Catalogue visible sur www.aguttes.com , www.interencheres.com , www.auction.fr . Il est possible de participer à la vente via le site « drouotlive ».