Par Morgan Couturier

Dix-huit ans qu’il n’avait pas fermé ses portes, mais la majorité atteinte, le Charles va s’effacer au profit d’un concept novateur.

« Je ne connais personne qui n’ait pas fait de bringue au Charles », soutient Didier Dantzikian, plongé dans ses souvenirs. Pour les derniers irréductibles, le temps est donc venu de s’enivrer une première et ultime fois au 50 rue Mercière, avant que le ciel ne tombe sur la tête de ce pub historique. Toujours ouvert, qu’il pleuve ou qu’il vente, le Charles se lance en effet dans une tournée d’adieu, ce vendredi 11 et samedi 12 mai, avant de se ranger dans la case souvenirs au côté des FBI Cafés qui ont construit la notoriété de Didier Dantzikian. « Il y a 20 ans, le pub irlandais n’était pas à la mode », témoigne ce passionné de nouveaux défis. Avant de poursuivre : « Mais il est rentré dans les mœurs. Gérard Collomb est venu ici ! »

« De nombreux Lyonnais se sont rencontrés dans ce bar. Ça a toujours été ma base ».

Seulement, les vérités d’hier ne sont pas forcément celles d’aujourd’hui ni celles de demain. Profond admirateur des Etats-Unis et de leur culture, Didier Dantzikian s’épanche actuellement sur de nouveaux projets, façon food concept. Si tout est prêt, le Lyonnais initie dès lundi la réfection de son établissement. Changements garantis. D’ici là, un logo énigmatique viendra s’exposer devant l’établissement. Une manière comme une autre de faire monter la sauce avant l’inauguration de son nouveau concept, prévue pour la fin du mois de juin.

Closings du Charles, ce vendredi 11 et samedi 12 mai 2018
50, rue Mercière – Lyon 2e