Les amateurs trouveront une véritable sérénité, dans un luxe assumé… – Photos © Fabrice Schiff

Par Alain Vollerin

Mia nonna adorava cucinare : da piccolo credevo chiamarmi « assaggia ». A force d’entendre sa grand-mère lui répéter : « goûte, goûte ! », le jeune Emmanuel Faucon croyait qu’il se nommait : goûte-goûte.

Voici l’origine de sa passion pour l’Italie, et sa tradition culinaire. Mais avant tout, d’où provient ce prénom : Bianca ? De sa grand-mère italienne nommée : « Bianciotto » diminutif de Bianco, et aussi, de sa petite filleule, Bianca. La famille, encore, et toujours… Maintenant, un mot à propos du décor signé par l’architecte d’intérieur, Hervé Moreau, animateur de l’agence Contact, également auteur du tout nouveau F2, le restaurant de Frédéric Fass. Pour Bianca, Hervé Moreau fut fidèle à l’état d’esprit des trattorias de la légendaire époque. Pas étonnant que la clientèle française redécouvre cette magnifique ambiance favorable à une douce nostalgie. Le jaune d’or des fauteuils favorise ce climat spécifique. La douceur et la délicatesse sont au programme. A Lyon, depuis toujours, il y a des lieux qui capitalisent l’attention. A la mode, ils sont un temps incontournables, à l’exemple de 5 Mains, le restaurant intelligent de Grégory Cuilleron, son frère Thibault (une référence, comme sommelier) et leur ami, Antoine.

Un carrefour de la vie lyonnaise

Vous croiserez peut-être, Fernand Galula, gastronome, toujours bon pied, bon œil. Gisèle Lombard, du journal Le Progrès, ou Marcel Demange, électricien gourmand que j’ai connu au Ban des Vendanges, le vénérable bouchon, hélas fermé de notre respectable ami, Bernard Copeaux, où, nous déjeunions un jour, avec le journaliste François Mailhes. Dégustez la cuisine italienne revisitée par Emmanuel Faucon, également propriétaire de la mythique Brasserie des Brotteaux. Si vous aimez le poulpe, alors, n’hésitez pas. Les chefs composent une salade typique goûteuse, et très élégante : poulpe alla luciana, légumes confits, câpres et olives noires. Une polenta à la fontina, accompagnait mon escalope de veau milanaise grillée de façon très originale, en préservant tous les sucs de la viande.

Bianca lyon people 2Tout le personnel est motivé. En cuisine : Edgie et Lucas. En salle : Jessica, Roberto, et Jérôme. Au moment du dessert, je vous recommande, avec l’irruption de la chaleur : la soupe de fraise Garriguette, framboises, mais sans sa Chantilly-menthe. Parmi les vins, j’ai sélectionné un Piemonte Barolo d’Alba DOC-Aldo Vajra de 2013. Puissant et savoureux, légèrement tanique. A l’étage, une mezzanine aux allures mystérieuse, pour des rendez-vous d’affaire discrets, à la lyonnaise. N’oublions pas l’accueillante terrasse. Une centaine de couverts au total. Il est très prudent de réserver.

Bianca – 1, place Jules Ferry – Lyon 6 – Tel 04 78 41 68 10