. P E O P L E lyon_people ... n e w s
. LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES
. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
LES CORRESPONDANTS
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE
INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... a n n u a i r e
/ LES MEDIAS


 

Lyon Gourmand

 

Vos assiettes sont pavées de bonnes intentions

 

Des bistrots de quartier aux toques étoilées, Lyon Gourmand propose chaque année un panorama exhaustif de la cuisine lyonnaise. Néanmoins il s’agit plus d’un recueil de bonnes adresses que d’un guide gastronomique. Vous devrez donc vous faire votre propre opinion…

 

Lyon Gourmand ! Une réputation qui n’est plus à faire et qui empêche André et Christian Mure de dormir sur leurs lauriers. Ainsi 36 nouveaux établissements font leur entrée dans l’édition 2002 qui a tous les airs d’un éphéméride. 360 restaurants à découvrir dans une année qui compte 365 jours… il vous reste donc cinq repas à consacrer à votre belle-mère (c’est plus que la moyenne nationale !!!)

 


 

C’est le chef de l’Alexandrin, Alain Alexanian qui est à l’honneur cette année et qui fait la couv’. Depuis 16 ans, avec son épouse Véronique, ils ont à cœur de donner du « piquant » aux traditions. Ses épices apportent une touche ensoleillée aux sacro-saintes recettes lyonnaises. « Avec lui, nous sommes heureux de revenir après les grosses machines qui ont marqué nos couvertures de ces dernières années, à l’une de ces exploitations-modèles basées sur une structure familiale subsistant encore aujourd’hui » explique André Mure dans son édito.

 

Egalement distingués : Mathieu Viannay « nouveauté de l’année » pour « avoir passé la surmultipliée dans son nouveau restaurant » sis avenue Foch et Jacques Mayançon « roi du pot-au-feu » derrière ses fourneaux de Blaceret : « un chef comme dans le temps ». Pour le reste, les descriptifs des restos sont à l’image des concepteurs du guide : sympathiques, chaleureux et… consensuels. Un peu trop à notre goût, sans doute ! Une pincée de ces épices chères à Alain Alexanian serait du meilleur effet. Histoire d’égayer l’assiette sans en modifier le goût !

 

Des considérations qui n’engagent que nous ! Et dans lesquelles beaucoup verront les avatars d’une certaine déformation professionnelle.